Connexion

Récupérer mon mot de passe

Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 62 le Mer 26 Jan - 10:55
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» test écrit
Ven 26 Juil - 10:32 par arabi2011taha

» Supports - Exposés en Introduction à l'étude de droit
Mer 18 Avr - 15:52 par kamal7550

» Master Des Entreprises & les contentieux
Ven 2 Déc - 2:00 par maestro

» la lune
Dim 27 Nov - 2:02 par ilyasovich

» Concours d’accès au MDC et MDE 2011-2012
Dim 23 Oct - 17:56 par mizane

» expo "labor law in Morocco"
Mar 28 Juin - 5:04 par hajaria

» la finance islamique
Ven 29 Avr - 11:33 par mrbenabdallah

» Messagerie : L’email, preuve juridique ?
Mar 18 Jan - 15:26 par insaf

» Support - Gestion de l'entreprise LPDA
Lun 17 Jan - 8:39 par EL HAMRAOUI Amina

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland

Changement climatique, dérèglement étatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Changement climatique, dérèglement étatique

Message par Invité le Jeu 27 Sep - 15:37

Lors du sommet sur le réchauffement climatique qui vient de se terminer à l'Onu, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a émis l'espoir d'aboutir à des progrés lors de la prochaine conférence sur le réchauffement climatique qui doit se tenir à Bali, du 3 au 14 décembre 2007. Faut-il aussi que les Etats les plus pollueurs acceptent enfin de dépasser leur égoïsme. Ce qui est loin d'être gagné.



Le prochain sommet de Bali se donne comme objectif de tracer la feuille de route des négociations devant mener à un nouvel accord global pour lutter contre le réchauffement climatique, devant remplacer à terme le Protocole de Kyoto. Cette réunion est très importante.

En effet, les 20 à 30 prochaines années seront cruciales pour atténuer le réchauffement planétaire. Si rien n'est fait, des villages entiers risquent de disparaître devant la progression du désert, des grandes vagues de migrations de « réfugiés climatiques » pourraient apparaître... Les pouvoirs publics ont pourtant les moyens d’anticiper le danger comme l’ont rappelés les spécialistes mondiaux du climat à l'issue de plusieurs réunions dont celle de Bangkok.



Face à ce phénomènes dont la portée dépasse largement le cadre national, l’humanité est contrainte d’apporter une réponse globale. Or nos sociétés, organisées selon un découpage étatique, ont du mal à dépasser leur égoïsme national pour assumer leur responsabilité.

Le réchauffement de la planète ne fait malheureusement pas encore l’objet d’une action concertée suffisamment efficace pour éviter à la terre de sombrer dans un chaos climatique. Principal obstacle à la mise en oeuvre d’instruments de lutte contre ce danger planétaire, les réticences de certains Etats dont les Etats-Unis.

Ce grand pays, gros producteur de gaz à effet de serre, rejette, pour des raisons économiques, le protocole de Kyoto, le traité international d’environnement le plus important conclu en décembre 1997 et entré en vigueur en février 2005.

Cet outil juridique impose des réductions d'émissions des principales substances responsables du changement climatique: CO2 (gaz carbonique ou dioxyde de carbone), CH4 (méthane), protoxyde d'azote (N20) et gaz fluorés (HFC, PFC, SF6).

Avec le redoutable ouragan Katrina, la puissance américaine a pourtant eu un avant goût de ce que peuvent être les conséquences d’un dérèglement climatique.

Bien qu’aucune preuve irréfutable n’est encore établie sur le lien supposé de cause à effet entre le changement climatique et l’augmentation de la fréquence des cyclones, Washington a matière à réfléchir sur les risques encourus par son désengagement vis à vis d’une politique internationale de lutte contre le dérèglement climatique.

Et ce n'est certainement pas en organisant à Washington une réunion des 17 plus grandes économies (polluantes), que Bush réussira à se racheter sur cette la question de la lutte contre le changement climatique. Seuls des objectifs contraignants pourront apporter des progrès. Or Washington refuse toujours d'envisager cette option.


[email]Saïd Raïssi[/email]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement climatique, dérèglement étatique

Message par ilyasovich le Jeu 27 Sep - 15:53

sans parler du trou de la couche d'ozone causé principalement par le CFC (chloro-floro-carbone) qui compose essentiellement le gaz des refrigérateurs

_________________
ilyasovich: Ex Seto Kaiba


Maroc Photo

ilyasovich
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Age : 30
Localisation : Devant l'écran
Emploi : Etudiant
Loisirs : Astronomie; jeux vidéos, Photographie
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.droit-prive-mohammedia.at.ma

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement climatique, dérèglement étatique

Message par Invité le Jeu 27 Sep - 17:44

ce que les médias évitent de médiatiser : c'est qu'il ya deux trous d'ozone, le deuxième apparue pendant les années 80 !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement climatique, dérèglement étatique

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum