Connexion

Récupérer mon mot de passe

Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 62 le Mer 26 Jan - 10:55
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» test écrit
Ven 26 Juil - 10:32 par arabi2011taha

» Supports - Exposés en Introduction à l'étude de droit
Mer 18 Avr - 15:52 par kamal7550

» Master Des Entreprises & les contentieux
Ven 2 Déc - 2:00 par maestro

» la lune
Dim 27 Nov - 2:02 par ilyasovich

» Concours d’accès au MDC et MDE 2011-2012
Dim 23 Oct - 17:56 par mizane

» expo "labor law in Morocco"
Mar 28 Juin - 5:04 par hajaria

» la finance islamique
Ven 29 Avr - 11:33 par mrbenabdallah

» Messagerie : L’email, preuve juridique ?
Mar 18 Jan - 15:26 par insaf

» Support - Gestion de l'entreprise LPDA
Lun 17 Jan - 8:39 par EL HAMRAOUI Amina

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland

la lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la lune

Message par Invité le Mar 20 Mar - 7:12

Peu sont les moments dont je me souviens encore. Peu sont les moments que je sentais autour de moi à l’époque. J’étais dans un quasi-coma pour de longues années : un corps sans énergie jugé par les autres sans vie mais au fond, je sentais l’existence d’une âme. J’étais un lourd fardeau pour les autres, ceci je le sentais, le savais et le voyais même. Peut être, je dis peut être car je n’étais jamais sûre d’une chose. Pourtant, le peu dont je me souviens encore me permet de revoir la scène tragique. Il y avait de la neige, aussi blanche que du muguet, qui couvrait la rue… la journée s’annonçait belle !!

Je portais ce jour-là des gants rouges, des bottes de même couleur, un manteau et un foulard, tout deux noirs. Je e suis souvent demandé si les couleurs de mes habits avait été un porte-malheur ce jour-là. La réponse était toujours peut être, car jamais je n’ai su comprendre la cause ou la raison…

C’était un jour idéal : le dernier de ma jeunesse. Je me souviens que je courais toujours à l’université et de l’université. Le fait de courir était pour moi la seule chose presque qui me donnait sens à la vie et la liberté.

Courir : c’est me ressentir telle une colombe libre dans le ciel divin, sans cordes et sans limites. J’ai toujours espéré voler entre les nuages, flotter dans cette matière blanche qui me fixait et puis monter haut très haut dans un ciel vide de cœurs à la couleur noire.

C’était un jour…

Je me suis réveillée ce matin-là sur les cris des enfants qui étaient qui étaient entrain de former un bonhomme de neige. J’ai regardé par la fenêtre et la journée s’annonçait belle. Oui, je m’attendais à une autre belle journée dans cette maison haut de la montagne à l’atlas. Une fois ayant pris le petit déjeuner, nous nous sommes vite précipités dehors. La brume était fraîche malgré le temps qu’il faisait, elle caressait tendrement ma peau déjà solide par l’effet du froid.

Que j’aimais ce froid ! Il me poussait à courir encore et encore afin de ressentir la chaleur et de me croire encore un enfant qui garde encore un peu de cette énergie enfantine. J’ai pris mon cartable et je me suis foncée tel un petit gamin ou plutôt comme un prisonnier qui vient de quitter à l’instant les barreaux. J’ignorais que la prison était celle qui m’attendait vraiment.

Je me suis arrêtée au bord de la route pour contempler mon sapin, puis, j’ai entendu un bruit qui était non loin de moi.

J’ai promenais mon regard et j’ai vu un camion qui venait tout droit vers ma direction. Soudain, le temps fut ralenti, le tout devint lent. Les sons ne s’entendaient plus et le monde devint une autre dimension. Là, j’avais compris que j’étais entrain de vivre l’inhabituel, l’anormal et enfin la tragédie.


Dernière édition par Rajae DOKKALI le Mar 19 Aoû - 19:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la lune ( suite )

Message par Invité le Mer 28 Mar - 16:59

J’avais honte devant le public qui observait la scène, je ne voulais pas sauter ou fuir pour rester à la hauteur, mais quand le camion fut plus prés, j’avais regretté mais le regret ne change toujours rien à un destin.

J’ignore ce qui était arrivé après, mais j’étais à l’aise là où j’étais. Je nageais dans une lumière blanche, peut être que ce n’était pas une lumière. Ou peut être c’était autre matière au-delà de l’ordinaire. L’important c’est que cette chose me reposait. Je ne me souviens pas que me fusse un corps ou même que j’étais moi !! Je ne ressentais ni la vie ni la mort, ce n’était que la pureté et le confort. Bref, là-bas j’étais une chose…et c’était tout.

Peu à peu, la lumière commençait à me quitter. Pour longtemps, je n’avais plus ressentis la notion du temps. J’avais commencé par entendre des voix puis j’avais ouvert mes yeux ; la lumière n’y était plus. Je m’étais retrouvée dans une chambre entièrement blanche dont la porte était ouverte sur un long couloir qui était aussi blanc qui semblait ne pas avoir de fin. Je me suis dis : « c’étais le trajet pour le paradis peut-être. » Mais, ayant entendu des pleurs je déduisais aller en enfer. Mais, pourquoi donc ceux que je connaisse m’accompagneraient-ils ! Un humain apparut soudain au tablier blanc, il me regarda, approcha son regard et partit. J’ai essayé de me rappeler un peu ce qui s’était passé, j’ai vu la neige, le bonhomme de neige, le sapin puis…le camion et j’ai su que j’étais une fille morte. Mais, je ne pouvais pas mourir tout en ramenant ceux que je connaisse !! Un monde parallèle ? c’est ce qui explique peut-être le fait de m’avoir ressentie hors espace-temps tout à l’heure !! Le fait de réfléchir m’avait épuisé et je décidais de ne penser à rien. Mais, comme si une chose tenait fort mon cœur pour l’écraser, je voulais respirer mais en vain, crier ne m’a servi à rien et enfin j’avais tenté de bouger. Là, les visages s’étaient précipités vers moi avec des yeux tous rouges plein de larmes. J’avais senti la chaleur de leurs larmes sans les avoir sur les joues et je me souvenais plus du reste.

Je m’étais réveillée dans le même endroit. Les visages avaient disparu mais une chose m’avait glacée le sang : l’existence d’une chaise roulante. Cette fois, j’avais bien compris. Je n’avais ni pleuré ni crié car je savais que ça ne changerait rien.

Après un moment. Deux personnes m’avaient placé sur la chaise et j’avais roulé le long du couloir blanc. Là aussi, c’était un arrêt, un déplacement vers une autre situation, une ligne rouge qui séparait le passé de l’avenir. Nous avions achevé le long du couloir jusqu’à la réception. Là-bas, des gens marchaient, causaient et riaient même. N’avaient-ils pas remarqué que j’aie changé ? Il parait que personne n’y prête attention !

Le monde continuait donc… !

Je m’étais arrivée à la maison et pour la première fois je n’étais pas entrée sur mes deux pieds. On m’avait allongée sur le lit et on m’avait laissé.

Au début, les visiteurs étaient nombreux. Chacun, était ravi pour me donner un coup de main sans que je ne le demande même car je n’aime pas le regard de pitié. Mais, les jours s’étaient écoulés et le nombre de mes visiteurs s’était contrasté, puis vint le temps ou ils n’osaient même monter pour me voir. Nombreuses sont les fois ou j’ai entendu les « »ouf » et les « j’en ai marre » venant du premier étage.

Mon handicap avait pris du temps et il allait en prendre plus car mon cas était désespéré et j’avais commencé à voir des visages tristes et sombres prêts à m’étrangler pour avoir la paix en échange.

C’était là ma prison : un lit dur comme avait conseillé le docteur. J’avais fini par cacher le fait que l’un de mes côtes me faisaient mal ou le fait de vouloir aller aux toilettes. J’essayais de supporter le plus long possible pour ne plus voir des visages forcés à m’aider. Des fois, passent des journées sans que je ne puisse prononcer un mot. On ne venait s’occuper de moi que très tôt le matin et très tard le soir. Après, on avait engagé une jeune femme pour être à mon service et depuis ce jour là elle avait été le seul corps humain qui me saoulait. Elle ne parlait point, elle faisait son travail avec silence. Je la croyais muette et elle croyait de même concernant mon cas. Des fois et après des jours, je me surprenais entrain d’essayer de prononcer des mots pour me rassurer que je parle encore.

Je savais que pleurer ne servirait à rien. C’est le fruit de la faiblesse et l’impuissance. Pleurer est une rivière de larmes chaudes qui brûle celui qui s’y baigne à chaque fois, qui le détruit et l’empêche d’en ressortir. Une vraie machine destructible. Je savais toutes ces choses et je savais aussi que tant que je ne bougeais pas ma vie ne valait rien.



Dernière édition par Rajae DOKKALI le Mar 19 Aoû - 19:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par Invité le Jeu 20 Sep - 9:57

qui veut la suite ? !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par motozed le Ven 21 Sep - 18:18

moi

motozed

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 29
Localisation : casablanca
Emploi : étudiant
Date d'inscription : 15/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par cyclope le Lun 24 Sep - 17:47

pauvre de lui il a fait un accident
dkhal fih rmouk Wahaha
donne la suite s'il te plai

cyclope

Masculin Nombre de messages : 104
Age : 28
Localisation : casa
Emploi : étudiant
Loisirs : tennis- chasse
Date d'inscription : 19/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par cyclope le Lun 24 Sep - 17:49

je veu aussi savoir si c'est toi ki écrit tout ça ou se n'est ke du copier coller Suspect
cyclops

cyclope

Masculin Nombre de messages : 104
Age : 28
Localisation : casa
Emploi : étudiant
Loisirs : tennis- chasse
Date d'inscription : 19/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par KbalisticPearl le Mar 25 Sep - 6:28

elle compte faire un roman peut étre ???!!!

KbalisticPearl

Masculin Nombre de messages : 343
Age : 86
Date d'inscription : 24/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par Invité le Jeu 27 Sep - 14:02

que d'autre? !!
c'est mon oeuvre, enregistrée en plus !! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par Invité le Jeu 27 Sep - 17:07

C'est très originale...! J'adore!
j'aimerai bien avoir la suite...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par yass25 le Sam 13 Oct - 19:37

pour la suite adressez vous à son manager ou bien à la maison de production !!!!

yass25

Masculin Nombre de messages : 189
Age : 33
Localisation : somewhere over the rainbow
Emploi : emploi
Loisirs : loisirs
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par IMANE le Dim 14 Oct - 13:54

c'est interressant rajaa

IMANE
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 418
Age : 29
Localisation : casablanca
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport, musique,voyages
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par yassine le Dim 14 Oct - 17:28

trés bien Rajae, c'est vraiment trés excellent . J'aimerai bien voir la suite

yassine
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 453
Localisation : notre trés chére planéte
Date d'inscription : 20/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par KbalisticPearl le Lun 15 Oct - 6:05

le debut c'est gratuit, mais pour la suite faut payer !!! Twisted Evil Very Happy

KbalisticPearl

Masculin Nombre de messages : 343
Age : 86
Date d'inscription : 24/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par ilyasovich le Lun 15 Oct - 6:11

Elle est en panne ces jours là, faut attendre un peu Laughing

_________________
ilyasovich: Ex Seto Kaiba


Maroc Photo

ilyasovich
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Age : 30
Localisation : Devant l'écran
Emploi : Etudiant
Loisirs : Astronomie; jeux vidéos, Photographie
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.droit-prive-mohammedia.at.ma

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par yassine le Lun 15 Oct - 6:25

C'est un vrai chef-d'oeuvre. Je veux vraiment voir la suite.

yassine
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 453
Localisation : notre trés chére planéte
Date d'inscription : 20/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par maustafa le Sam 26 Nov - 17:26

Ah Souvenirs !! Et je n'ai pas donné de suite finalement !
c'est Rajae DOKKALI, si vous existez toujours Smile donnez signe s'il vous plait !!

maustafa

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 94
Date d'inscription : 21/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par ilyasovich le Dim 27 Nov - 2:02

Moi si Cool Very Happy

_________________
ilyasovich: Ex Seto Kaiba


Maroc Photo

ilyasovich
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Age : 30
Localisation : Devant l'écran
Emploi : Etudiant
Loisirs : Astronomie; jeux vidéos, Photographie
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.droit-prive-mohammedia.at.ma

Revenir en haut Aller en bas

Re: la lune

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum